[Revue Grace Bailhache] Quelques essais de l'été 2017

Comme je vous l’annonçais tant dans les essais réseaux sociaux les essais réseaux sociaux que dans mon été africain, mon été studieux a été rythmé par quelques montagnes russes. Passant d'un groupe à l'autre, j'en perdais mon latin, au point d'avoir par moment cette drôle d'impression de ne plus savoir où j'habite. Comme dit l'adage, on ne fait d'omelette sans casser d’œufs. SouRIRES ! L'idée de cette revue, c'est de vous donner envie à votre tour soit de tester un outil que je vous présente, soit de vous lancer dans l'expérience de groupe mastermind. 


[ Cosmo-mastermind ]

Je crois n'avoir jamais expérimenté une telle  synergie aussi parfaite dans un groupe, il m'arrive encore de me pincer lorsque j'ai l'un des membres au téléphone. Voilà que cela me reprend de mettre la charrue avant les bœufs. Très rapidement pour contextualiser, j'ai été cooptée dans ce petit groupe de 7 personnes aux profils similaires et ayant tous un projet en test ou un lancement à venir. L'objectif était de s'entourer pendant 60 jours de personnes aux profils similaires pour s'encourager et pratiquer des échanges de savoir-faire. Pour conclure sur ce point, deux choses m'ont interpellé au départ, la première c'est tout le rituel  "top secret" autour de ce groupe.  C'est à cette occasion d'ailleurs, que j'ai appris l'existence des groupes secrets sur Facebook, alors que j'utilisais parfois les termes privés et secrets pour parler de groupes fermés. Meuh non... Les groupes secrets ont ceci de particulier, que nul ne peut les déceler.   La seconde chose qui m'a cloué c'est le processus d'acceptation, il ne suffisant pas d'être présentée pour être adoptée, il fallait faire l'unanimité auprès de chaque membre.    Vous comprenez maintenant pourquoi il n'y avait que 7 personnes dans ce groupe. SouRIRES ! 

* Les plus : le savoir être n'est pas une option,  tout le monde est force de proposition, chacun connait les dossiers des autres sur le bout des doigts, tout le monde a une vision et l'humilité d'apprendre des autres.   

* Le moins : je vais devoir attendre décembre pour retrouver l’énergie phénoménale de ce groupe. Sniff ! 

* Ce que j'ai testé grâce et dans ce groupe : 
  • Les Apples pages : au top pour les créateurs de produits digitaux qui veulent proposer un joli design fonctionnel, on peut tout faire. C'était ma première expérience sur Mac, très dépaysant et cela vaut la peine. Il y'a un équivalent microsoft que j'espère testé un jour. 
  • Gum road : j'en avais parlé sur mon boudoir créatif, c'est d’ailleurs un des articles qui m'a valu d'être choisi pour faire partie de ce groupe. C'est bluffant de facilité en terme d'utilisation et c'est une alternative à Amazon pour ceux qui veulent vendre leurs produits digitaux sans partager leurs gains.  
  • Active campaign : c'est un système d'automatisation dans le genre de Aweber pour citer un mastodonte connu, que j'ai utilisé à mes débuts en 2011. En terme de simplicité pour évaluer la portée des mails et ajuster les campagnes de promotions, pour moi il n'y a pas photo. En même temps, dans les promesses, ils m'ont fait penser à ConvertKit que j'ai présenté en juin sur le blog.  
  • Leadpages : autre article qui a attiré l'attention sur moi, c'est un outil de création de page d’atterrissage, je vous laisse lire les détails sur le boudoir créatif. En terme de gain de temps c'est génial, en revanche, il faut vraiment avoir une véritable campagne d'envergure bien rodée pour faire un tel investissement. Si on a déjà un site wordpress, il y'a d'autres plugins gratuits qui permettent les mêmes résultats. 
  • Vimeo on demand : waoh ! que d'opportunités insoupçonnées offrent ce service qui m'était mais alors totalement inconnu et que plusieurs catégories de coach notamment dans la santé, le parapsychique et le fitness utilisent avec beaucoup de succès. Comme j'ai pu le constater en travaillant avec l'intéressée les gens sont prêts à payer de petites sommes pour des vidéos qui résolvent leurs problèmes. Il faut une organisation de folie pour y arriver mais une fois lancée, c'est modulable donc reproductible. J'ai beaucoup appris, j'espère avoir l'occasion de tester çà dans l'univers francophone. 

Enfin, pour conclure sur un sourire doux amer, j'ai également expérimenté ce que j'ai baptisé le  "internet elbow", je ne sais pas si ce terme existe, je n'ai pas trouvé mieux pour décrire les douleurs au poignet et aux doigts qui ont fait leur apparition, à force de pianoter et de m'activer sur ma souris. Pff ! Je vous rassure, je me soigne à grand renfort d’auto-massages, donc tout va bien. SouRIRES !    

Et vous, qu'avez-vous testez de beau cet été ? Connaissiez-vous les outils dont je parle ?  Faites vous partie d'un groupe de mastemind ? Qu'en avez-vous gardé ?Vos témoignages m'intéressent parlons en dans les commentaires  ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez votre commentaire